ADERMIP
32, rue des Cosmonautes
31400 TOULOUSE
Tél : 05 62 47 49 89
Fax : 05 62 47 49 85
adermip@adermip.com

 Accueil > Services d'informations > Les Dossiers de l'ADERMIP > Chaires d'excellence Pierre de Fermat...
 

 

Chaires d'excellence Pierre de Fermat du Conseil Régional Midi-Pyrénées

Témoignage de Guy Ourisson, Président du Jury des Chaires d'excellence Pierre de Fermat du Conseil Régional Midi-Pyrénées

Vous êtes venu en avril 2005 à Toulouse pour présider le Jury des Chaires d'excellence Pierre de Fermat, et ce pour la deuxième année consécutive. Que pensezvous de cette opération ?

C'est une réussite exemplaire ! Ces deux dernières années, cela a été un grand plaisir pour les Membres du Jury de découvrir, quelques semaines avant leur réunion à Toulouse, la liste impressionnante des candidats étrangers de grande valeur qui avaient pu être attirés par l'appel à candidatures. Bien sûr, ce plaisir a ensuite été tempéré par la contrainte de devoir sélectionner parmi eux cinq élus ! Comme l'an dernier, nous avons donc dû nous résigner à rejeter certains des candidats, dont nous pensions pourtant que leur venue à Toulouse, dans ce cadre des Chaires d'Excellence, aurait pu être très bénéfique pour les étudiants et les chercheurs toulousains, et pour la Région et son rayonnement international. La liste des visiteurs de l'année prochaine est très impressionnante.

Nous avons cependant demandé à nos amis toulousains d'analyser avec soin comment améliorer encore le système actuellement en place : comment attirer des candidatures féminines ? Comment "servir" toutes les composantes de recherche de la région ? (pour l'instant, nous n'avons pu retenir aucune des candidatures présentées par l'Ecole des Mines d'Albi-Carmaux). Comment organiser une suite, avec des invitations de jeunes chercheurs à l'étranger, dans les laboratoires des Titulaires de ces chaires ? etc.

Vous allez rapidement constituer un "stock" de visiteurs de haut niveau, ayant passé à Toulouse un temps suffisant pour qu'ils puissent vous transmettre des points de vue critiques utiles, dont vous pourrez vous servir pour améliorer l'accueil des bénéficiaires ultérieurs : profitez-en pour les consulter, et pour nous transmettre vos remarques. Et, l'an prochain, essayez donc de faire en sorte que quelques uns de vos visiteurs soient à Toulouse quand le Jury aura à se réunir : cela nous intéressera de les rencontrer, et de vérifier avec eux s'ils ont des recommandations à nous faire pour améliorer l'accueil de leurs successeurs.

A votre avis, quelles sont les actions prioritaires à mener actuellement pour valoriser l'enseignement supérieur et la recherche en France ?

Le problème majeur est celui de l'emploi des jeunes formés dans nos laboratoires, devenu très difficile. Ceci rejaillit bien évidemment sur l'attractivité des carrières, à l'issue d'études longues et difficiles, dans les domaines scientifiques et techniques de pointe. L'Association nationale des Docteurs ès Sciences* en a fait son cheval de bataille cette année, et des études convergentes sont en cours dans d'autres associations (voir p. ex. les documents très intéressants publiés par l'Association nationale pour la Recherche Technologique**). Ce n'est pas seulement une question de moyens, encore qu'on ne puisse en faire l'économie, mais aussi de simplification de la bureaucratie ankylosante : il est devenu presque plus difficile de dépenser les crédits que l'on a obtenus de haute lutte, que de les obtenir !
L'action de la Région Midi-Pyrénées avec les Chaires d'Excellence est exemplaire de ce que les Régions doivent pouvoir faire pour assurer leur propre développement : il n'y a pas de recette simple mais il est urgent de redresser une situation dégradée... et ce ne sera possible qu'en combinant des actions complémentaires, pas nécessairement à grand renfort de subventions. Par exemple, du même combat pourrait procéder une aide décisive au renforcement de l'action de la Main à la Pâte en Haute-Garonne, au renforcement du Centre d'Accueil des Chercheurs étrangers à Toulouse***, à la création d'un Club d'Accueil de ces chercheurs étrangers (et des bénéficiaires des Chaires d'Excellence Pierre de Fermat)...

* ANDèS : http://www.andes.asso.fr
** ANRT : http://www.operation-futuris.org
*** http://www.fnak.fr

Guy Ourisson - professeur
Centre de Neurochimie
5, rue Blaise Pascal
67084 Strasbourg Cedex
Tél : 03 88 60 05 13
E-mail : ourisson@chimie.u-strasbg.fr

 

 
 

Cinq chaires d?excellence de recherche et d?enseignement « Pierre de Fermat » ont été attribuées pour 2005-2006 par le jury des chaires, présidé par Guy Ourisson, ancien Président de l?Académie des Sciences, en avril 2005. Chaque chaire permet à un universitaire étranger de très haut niveau, de renommée internationale, et de toutes disciplines, de poursuivre ses travaux pendant six mois, dans un établissement d?enseignement supérieur ou de recherche de Midi-Pyrénées.

JAMES K. HAMMITT ? Etats-Unis

James Hammitt est professeur de Sciences Politiques et de Sciences de la Décision à la Harvard School of Public Health. Ancien mathématicien à Rand Corporation (Santa Monica), il est ajourd'hui directeur du Harvard Center for Risk Analysis.

Sa recherche se concentre sur le développement et l'application de méthodes quantitatives - incluant l'analyse coûtbénéfice, l'analyse du risque, la théorie des jeux - à l'étude des politiques de santé et d'environnement. Ses travaux multidisciplinaires incluent des publications dans Nature, Risk Analysis, Climatic Change, Journal of Legal Studies, Journal of Health Economics, American Journal of Epidemiology, Journal of the American Medical Association, et Journal of Public Economics.

La collaboration envisagée entre le Professeur James Hammitt, le LERNA (UT1) et l?ICSI a un objectif essentiel: mettre en regard le pragmatisme anglosaxon, l?aptitude des américains à mener des recherches appliquées dans le domaine de la santé et de l'environnement, la capacité de conceptualisation des scientifiques français et les questionnements citoyens de la société civile sur la gestion publique des risques en France.

Projet de recherche : Analyse Coût-Bénéfice des décisions face aux risques

Déjà pratiquées dans les entreprises, les analyses Coût-Bénéfice pourraient devenir un outil important d?aide à la décision publique, notamment dans le domaine du risque industriel sur des questions sensibles comme le maintien, l?abandon ou l?accueil de sites industriels. La collaboration envisagée entre le Professeur James Hammitt, le LERNA (UTI) et l?ICSI a un objectif essentiel :
Mettre en regard le pragmatisme anglosaxon, l?aptitude des scientifiques américains à mener des recherches appliquées, la capacité de conceptualisation des scientifiques français et des questionnements citoyens de la société civile.

Le projet comprendra trois volets :

  • Un volet appliqué visant à donner des éléments de réponse à une question citoyenne en matière de gestion des risques : « Faut-il assurer la même sécurité pour tous, pour tout et partout ? »
  • Un volet scientifique visant à étudier, théoriquement puis empiriquement, des questions relatives à l?effet de la perception et de l?aversion au risque sur le consentement à payer des citoyens pour des réductions d?exposition au risque ;
  • Un volet relatif au transfert de connaissances qui comprendra l?organisation d?un séminaire sur l?approche coût-bénéfice à l?intention de décideurs publics, une conférence sur le thème de la «Valeur Statistique de la vie Humaine» et une série de séminaires de recherche.

Laboratoire d'accueil :
LERNA / UT1 - Laboratoire d'Economie des Ressources Naturelles
ICSI / CEA ? Institut pour une Culture de Sécurité Industrielle.
Nicolas Treich
Tél : 05 61 12 85 14
E-mail : ntreich@toulouse.inra.fr
Gilbert Casamatta
Tél : 05 34 61 52 62
E-mail : Gilbert.Casamatta@icsi-eu.org

 

 
 

BARTHA MARIA KNOPPERS ? Canada

Directrice d?une équipe multidisciplinaire, le projet Génétique et Société du Centre de recherche en droit public de l?Université de Montréal, le Professeur Bartha Maria Knoppers s?intéresse particulièrement au phénomène des biobanques établies non seulement à des fins de médecine légale ou de filiation mais également pour la recherche en épidémiologie génétique qu?elles aient ou non été originellement créées dans ce but. Docteur en droit médical comparé, diplôme obtenu en 1985 de l?Université de Paris I (Sorbonne), elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit et médecine, et chercheur senior au Centre de recherche en droit public. Professeur de droit à l?Université de Montréal, elle enseigne actuellement un cours de maîtrise en «Droit, Biotechnologie et Société (médecine moderne)» dans le programme de deuxième cycle qu?elle a créé. Le professeur Knoppers détient plus d?une dizaine de fonds de recherche dans les domaines de la recherche en génétique humaine, de l?éthique et du droit, et a créé la base de données HumGen. Dernièrement, elle a fondé un projet de consortium international, le Public Population Project in Genomics (P3G).

Projet de recherche : Les activités de biobanques : l'enjeu d'un encadrement éthique et juridique

La prolifération des biobanques, diverses quant à leur nature et leurs objectifs, a amorcé un débat éthique relatif aux enjeux particuliers qu?elles soulèvent, et conduit à l?édiction de multiples règles quant à leur constitution, gestion, organisation. Certes, les biobanques ont des particularités qui doivent être prises en compte. Cependant, il faut veiller à la multiplication des normes et standards qui soulève et renforce le problème de l?exceptionnalisme génétique, crée des obstacles aux efforts de collaboration internationale, tout en ne répondant pas toujours adéquatement à tous leurs aspects particuliers. Le projet envisagé se propose d?effectuer des recherches sur deux des enjeux éthiques particuliers des banques de données populationnelles (confidentialité-sécurité/gouvernance) en vue de l?élaboration de lignes directrices, ainsi que de l?organisation ou la consolidation de collaborations avec des chercheurs français.

Laboratoires d'accueil :
Laboratoire d'épidémiologie et analyses en santé publique - Risques, maladies chronique et handicaps - INSERM / UPS
Anne Cambon-Thomsen
Tél : 05 61 14 59 59
E-mail : cambon@cict.fr

 

 

THOMAS PALFREY ? Etats-Unis

Le Professeur Palfrey est considéré comme l?un des meilleurs chercheurs de sa génération en théorie économique, en science politique formalisée et en économie expérimentale.
«Tom» Palfrey est Professeur de Sciences Politiques et d?Economie à Princeton depuis l?automne 2004. Auparavant, il avait enseigné au California Institute of Technology (CalTech) depuis 1986. Son abondante production scientifique est diffusée dans les meilleures revues d?économie et de science politique. Il a bénéficié de nombreux contrats de recherche de la National Science Foundation et a été reçu comme visiteur dans de nombreuses universités dont celle de Toulouse 1, où il a passé une année sabbatique en 1990-1991. Il a été un des fondateurs et directeurs du California Social Science Experimental Laboratory, un projet joint de l?Université de Californie à Los Angeles (UCLA), de CalTech et de la NSF, et sans nul doute le plus gros laboratoire d?économie expérimentale au monde.

Projet de recherche : Decentralization, incentives and economic behaviour

  1. La prolongation d?un travail en cours avec Jacques Crémer sur la décentralisation du pouvoir politique.
  2. Un projet sur les fondements du comportement économique, qui comprend deux volets :
    1. un travail en commun avec Jean-Charles Rochet sur les «Quantal Response Equilibria»,
    2. le développement de nouvelles expériences en commun avec les chercheurs toulousains qui s?intéressent à une approche des comportements et marchés financiers intégrant la psychologie et l?économ
  3. Un projet sur la théorie des incitations. Plusieurs chercheurs toulousains partagent avec le Professeur Palfrey un intérêt pour le Théorème du Jury de Condorcet et les mécanismes de choix de biens publics.

Laboratoire d'accueil :
GREMAQ - Groupe de Recherche en Economie Mathématique et Quantitative, en association avec l'IDEI - Institut d'Economie Industrielle - UT1
Jacques Cremer
Tél : 05 61 12 86 34
E-mail : j.cremer@cict.fr


HARRISON C. WHITE - Etats-Unis


Physicien de formation passé aux sciences humaines après son PHD, Harrisson White est un des sociologues les plus influents aux Etats-Unis, autant par ses travaux, mondialement connus, que par les étudiants qu?il a formés. Il a contribué à refonder la sociologie de l?art avec un ouvrage clé sur les impressionnistes et sur la constitution des marchés de l?art, suivi plus récemment d?un ouvrage sur les carrières artistiques. Il est un théoricien central de l?analyse des réseaux sociaux, pour laquelle il a élaboré des notions, en particulier l?équivalence structurale, et des modèles mathématiques qui sont à l?origine d?importants développements en sciences sociales. Il a aussi formé des étudiants tels que Mark Granovetter, Barry Wellman ou Nicholas Mullins qui sont tous devenus des figures importantes de la sociologie américaine.

Projet de recherche : Développement de la théorie structurale de l'action sociale

Il s?agit de développer la théorie structurale de l?action sociale formulée initialement par Harrison White dans l?ouvrage Identity and Control (1992). Cette théorie est particulièrement adaptée à l?analyse des processus dynamiques du monde social. Elle a été appliquée avec succès à de nombreux domaines (en particulier les réseaux sociaux et les marchés) et connaît sans cesse de nouveaux développements. En collaboration avec les chercheurs toulousains, Harrison White travaillera à l?approfondissement de sa théorie, notamment dans le domaine de la sociologie économique appliquée au cas français, et à l?écriture d?une présentation en français de ses principaux principes.

Laboratoire d'accueil :
CIRUS - Centre Interdisciplinaire de Recherches Urbaines et Sociologiques
CERTOP - Centre d'Etudes et de Recherches Technologies, Organisations, Pouvoirs - UTM - CNRS
Michel Grossetti
Tél : 05 61 50 36 69
E-mail : Michel.Grossetti@univ-tlse2.fr


BOGUSLAW ZEGARLINSKI Royaume-Uni

Boguslaw Zegarlinski est Professeur à l?Imperial College de Londres. C?est un mathématicien internationalement reconnu qui travaille à la frontière de la physique mathématique et de l?analyse. Ses travaux les plus marquants ont porté sur les inégalités de Sobolev Logarithmique pour les systèmes de particules en interaction, ouvrant ainsi la voie à des méthodes d?analyse rigoureuses et efficaces en dimension infinie. C?est à l?heure actuelle l?un des spécialistes mondiaux les plus reconnus dans le domaine de l?analyse des systèmes de grande dimension, comme ceux qui apparaissent dans les modèles de mécanique statistique, à la fois classique et quantique.

Projet de recherche : Inégalités de Sobolev logarithmique et applications

En collaboration avec l?équipe du laboratoire, nous développeront les méthodes d?analyse et de géométrie pour étudier les inégalités fonctionnelles liées aux problèmes non linéaires d?une part, de dimension infinie de l?autre, issus du formalisme de la mécanique statistique.

Laboratoire d'accueil :
Laboratoire de Statistiques - UPS-CNRS
Michel Ledoux
Tél : 05 61 55 85 74
E-mail : ledoux@math.ups-tlse.fr